11 juin 1915 - 3 Morts pour la France

Le Floch Julien-Marie

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Maître fusilier

Médaille militaire

Croix de guerre avec palme

1er Régiment de fusiliers-marins

1885-1915

« Gradé de grande valeur. Commandait avec la plus grande fermeté une section de mitrailleuses. A été grièvement blessé par les éclats d’une torpille. »

Né à Auray (Morbihan), le 9 août 1885, de Joseph, Marie Le Floch, couvreur et de Marie-Josèphe Le Buhé. Époux de Marie, Joséphine Moisan. Recrutement de Lorient. Matricule 6440/399. Classe 1905. Le 14 août 1903, il s’engage au 3e dépôt des équipages de la flotte à Lorient. Il est affecté en août 1914 au 1er régiment de fusiliers-marins et décède de ses blessures de guerre à l’ambulance océan de La Panne (Belgique), le 11 juin 1915 à l’âge de 29 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire dans le Pas-de-Calais. Carré 77 - Tombe n° 15049. Un service anniversaire est célébré pour le repos de son âme en l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerentrech, le lundi 2 juillet 1917. Son nom figure sur le monument aux morts d’Auray dans le Morbihan. <xml> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE </xml>

Le Guen René-Achille-Louis

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
93e Régiment d’infanterie 
1894-1915

Né à Lorient, le 14 août 1894, de René, Alphonse, Louis Le Guen, chef ouvrier chaudronnier au port et de Lucie, Marie Ihuellic. Recrutement de Lorient. Matricule 6008/1110. Classe 1914. Le 15 septembre 1914, il est incorporé au 93e régiment d’infanterie. Il décède de ses blessures de guerre à l’hôpital n°9 bis à Amiens (Somme), le 11 juin 1915 à l’âge de 20 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale Saint-Acheul à Amiens dans la Somme. Tombe n° 1591. Il habitait 8 rue du Port à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.

Lélu Maurice-Auguste-Victor

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Capitaine
Chevalier de la Légion d’honneur
Croix de guerre avec palme
25e Régiment d’infanterie
1878-1915

« Officier d’élite, d’une haute valeur morale ; n’a cessé depuis le début de la campagne de donner la mesure de son intelligence, de sa bravoure, de ses capacités. A été tué le 11 juin 1915 au moment où, poussant avec vigueur sa compagnie à l’assaut d’une barricade allemande sérieusement défendue, il signalait à l’artillerie d’allonger son tir. »

Né à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), le 22 janvier 1878, de Paul, Auguste, Antoine Lélu et de Marie, Louise, Joseph Rouxel. Recrutement de Lorient. Matricule 815/457. Classe 1898. Ce Saint-Cyrien de la 81e promotion « La Première des Grandes Manœuvres » 1896-1898 est tué à l’ennemi à Roclincourt (Pas-de-Calais), le 11 juin 1915 à l’âge de 37 ans. L’historique du 25e traduit l’horreur de ces combats : « Roclincourt – Labyrinthe ! » Ces deux mots tragiques évoquent aux yeux des vieux combattants, le souvenir de l’immense charnier, des odeurs épouvantables, des parapets de cadavres, des mines engloutissant des sections entières. » Le capitaine Lélu, « officier modèle, remarquable entraineur d’hommes qui avait participé à toutes les opérations antérieures du corps depuis Charleroi, tombe glorieusement frappé dans ces combats.» Ce militaire de carrière est l’auteur d’un ouvrage intitulé « Les Poilus de la Revanche » composé à Arras en 1915 sous les bombardements pour le 25e régiment d’infanterie et d’une chanson « Défense d’Arras ». Il est inhumé au cimetière de l’Est à Boulogne-sur-Mer. Son nom figure sur le monument aux morts de Boulogne-sur-Mer et sur la stèle commémorative du lycée de Lorient.