18 juin 1915 - 1 Mort pour la France

Couzineau Paul-Joseph-Alexandre

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Colonel
Officier de la Légion d’honneur
Croix de guerre
Médaille commémorative du Tonkin
37e Régiment d’infanterie coloniale
1865-1915

« Chef de corps plein d’énergie et de sollicitude pour ses hommes. A tenu à examiner lui-même une position très dangereuse, battue sans cesse par le feu de l’ennemi, avant d’y engager ses hommes chargés d’exécuter un travail difficile. A été tué en accomplissant ce qu’il considérait comme son devoir de chef. » Citation à l’ordre de l’armée.

Né à Rochefort (Charente-Inférieure), le 9 mai 1865, de François, Prosper, Émile Couzineau, capitaine d’infanterie de marine en retraite, chevalier de la Légion d’honneur et de Marianne, Romainia, Edmire Pouvreau. Il épouse à Lorient, le 11 janvier 1907, Marie, Anaïs, Amélie, Joséphine Fournier, petite-fille du contre-amiral Amant Fournier. Recrutement de la Rochelle. Matricule 152. Classe 1885. Ce Saint-Cyrien de la 69e promotion de « Fou-Tcheou » 1884-1886 est affecté à la sortie de l’École spéciale militaire comme sous-lieutenant au 3e régiment d’infanterie de marine. Il fait l’essentiel de sa carrière dans les colonies et particulièrement à Madagascar et au Tonkin. Il est tué « d’une balle au front alors qu’il étudiait le terrain pour l’établissement d’une tranchée » à La Forain (Vosges), le 18 juin 1915 à l’âge de 50 ans. Il est inhumé à la nécropole nationale de Senones dans les Vosges. Tombe n° 359. Il habitait 5 rue du Polygone à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor à Lorient et sur le monument aux morts de La Rochelle en Charente-Maritime.