7 février 1916 - 1 Mort pour la France

Claquin Émile-Eugène

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Caporal fourrier
Médaille militaire
62e Régiment d’infanterie
1893-1916


«Sous-officier très courageux et insouciant du danger, toujours prêt à se dévouer et à se charger des missions les plus périlleuses. Très grièvement blessé le 25 janvier 1916 au cours d’une reconnaissance.» Né à Lorient, le 15 novembre 1893, d’Eugène, Marie, Amédée Claquin, maître mécanicien de la flotte et d’Émilie, Louise Claquin. Recrutement de Lorient. Matricule 3139. Classe 1913. Le 21 août 1914, il est mobilisé au 62e régiment d’infanterie à Lorient. Lors d’une mission de reconnaissance, le caporal Claquin est grièvement blessé par des éclats d’obus au ventre et décède de ses blessures de guerre à l’ambulance 19/20 à la Croix-en-Champagne (Marne), le 7 février 1916 à l’âge de 22 ans. Au cimetière de Carnel, une stèle sur la sépulture familiale rappelle sa mémoire. Carré 38 - Tombe n° 8. Il habitait 43 rue Carnot à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives du lycée et de l’église Sainte-Anne d’Arvor à Lorient.