1er mars 1916 - 1 Mort pour la France

Auger Louis-Cyprien

@ Mémoire des Hommes
@ Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
76e Régiment d’infanterie
1893-1916

«L’annonce de la mort d’Auger nous a tous jetés dans la consternation, car dans la compagnie il ne comptait que des amis.»

Né à Ploërdut (Morbihan), le 9 décembre 1893, de Marie, Louise Auger, domestique. Recrutement Le Havre. Matricule 7707/1307. Classe 1913. Il est tué à l’ennemi à La Chalade (Meuse), le 1er mars 1916 à l’âge de 22 ans. Dans un courrier adressé à sa famille, le sous-lieutenant Boget loue les grandes qualités de son ordonnance « le meilleur soldat de ma section » et décrit la mort foudroyante « de celui qui était doué d’un tempérament de colosse » atteint par un obus et tué « sur le coup sans souffrance. » Il relate son inhumation : « Son corps repose maintenant dans le cimetière d’un petit village. Avec l’aide du service médical j’ai pu faire confectionner une bière en bois dur et ses camarades se sont ingéniés ces jours ci à lui parer sa tombe d’un entourage qui quoique rustique est néanmoins très bien. Ses amis de la classe 1915 avec qui il avait vécu ses premières armes lui ont acheté une belle couronne, votre serviteur en a fait de même de son côté. De plus, je savais que notre cher disparu était un fervent chrétien. Ses amis et moi avons pensé faire dire un office à son intention n’ayant pu assister à ses obsèques. Cette messe a été dite hier matin dans une chapelle par un aumônier militaire et un grand nombre de ses supérieurs et camarades y ont assisté. » Par la suite, il est inhumé à la nécropole nationale de Florent-en-Argonne dans la Marne. Tombe n° 749. Il habitait la rue Victor Hugo à Lorient chez monsieur et madame Pierre Charles, sa famille adoptive. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Sainte-Anne d’Arvor.