21 avril 1917 - 2 Morts pour la France

Boemare Daniel

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Brigadier
8e Régiment de cuirassiers
1893-1917

Né à Poitiers (Vienne), le 3 juin 1893, de Louis, Alexandre Boemare, directeur du Crédit Lyonnais et de Marie, Virginie, Adolphine Labbé. Recrutement de la Seine (6e bureau). Matricule 3659/1081. Classe 1913. Le 17 avril 1917, le 8e cuirassier reçoit la mission d’épauler le 251e régiment d’infanterie qui défend la cote 108. C’est une marche périlleuse pour les hommes car il faut rebrousser chemin et passer l’Aisne avant de s’enfoncer dans le dangereux boyau de la Louve. « Aussi, c’est sous un tir d’artillerie précis et violent que s’exécute cette marche, et, malgré la dispersion des formations, les pertes sont sévères. Le régiment, par petits paquets, arrive cependant dans le bois des Geais, et, après quelques minutes de repos, le 3e Bataillon part pour la cote 108[1] » relever le 251e. Il tient le secteur jusqu’au 27 avril sous le bombardement incessant et les explosions de mines allemandes. Lors de ces combats, le brigadier Boemare est tué à l’ennemi à la cote 108 à Berry-au-Bac (Aisne), le 21 avril 1917 à l’âge de 23 ans. Il habitait 18 rue de l’Hôpital à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.


[1] Historique du 8e Régiment de cuirassiers.

<xml> Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE </xml>

Naboulet Joseph-Eugène-Henri

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 1e classe
14e Régiment d’infanterie  
1896-1917

Né à Lorient, le 3 février 1896, de Joseph, Marie Naboulet, serrurier au port et de Marie, Augustine Kervarrec, cuisinière. Recrutement de Lorient. Matricule 115. Classe 1916. Le 8 avril 1915, il est incorporé au 71e régiment d’infanterie et passe le 24 juillet 1916 au 14e d’infanterie. Il est tué à l’ennemi à Moronvilliers (Marne), le 21 avril 1917 à l’âge de 21 ans. Un service funèbre est célébré pour le repos de son âme en l’église Saint-Louis, le mardi 26 juin 1917. Il habitait 71 rue de la Comédie à Lorient. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’école Saint-Joseph et de l’église Saint-Louis à Lorient.