31 mai 1917 - 1 Mort pour la France

Laigo Émile-Laurent

© Mémoire des Hommes
© Mémoire des Hommes

Soldat de 2e classe
3e Régiment d’artillerie à pied
1883-1917

Né à Lorient, le 16 janvier 1883, d’Isidore, Alexandre, Marie Laigo, marchand coutelier et de Zélie, Marie Le Galenne. Il épouse à Lorient, le 8 mai 1905, Jeanne, Eugénie, Anne Fontaine. Recrutement de Lorient. Matricule 1171. Classe 1903. Cet ajusteur au port et « l’un des meilleurs instrumentistes de la musique des pompiers » détaché à la fonderie de Ruelle-sur-Touvre[1]décède de ses blessures de guerre à l’hôpital militaire d’Angoulême (Charente), le 31 mai 1917 à l’âge de 34 ans. Une messe anniversaire est célébrée en l’église Saint-Louis, le samedi 1er juin 1918. Son nom figure sur les plaquettes commémoratives de l’église Saint-Louis.


[1] Cette fonderie produit pendant la Première Guerre mondiale des canons de tous calibres pour la Marine et pour l’Armée de terre.